Pour savoir où l’on va il faut savoir d’où l’on vient. Il y a encore quelques années les architectes travaillaient en 2 dimensions. D’abord à la main, puis ensuite avec des logiciels. Ils modélisaient les perspectives du bâtiment dans un logiciel spécialisé qui permettait de produire des documents en 2D (plan, coupe, élévation), ou encore, des rendus photos réalistes et en 3D. Tout ceci est appelé maquette numérique. Cependant ce processus rencontre des limitations. Le problème majeur de cette technologie se trouve dans la transmission de la 2D en 3D. Quand par exemple, un architecte voulait passer de la 2D à la 3D il devait reprendre la modélisation de zéro, ce qui était un vrai problème pour l’industrie ; c’est pourquoi le BIM a été créé.

C’EST QUOI LE BIM (Building Formation Modeling) ?

En une phrase : « Le BIM c’est l’ensemble des règles et des méthodes qui permettent d’utiliser le plein potentiel de la maquette numérique sur des projets concrets. ». C’est un processus qui permet de modéliser une seule fois la maquette, évitant à chacun de refaire toujours les mêmes tâches. De la conception du bâtiment virtuellement jusqu’à sa gestion, son exploitation, et sa maintenance tout est numérisé. Avec le BIM, tout est dans un seul fichier : les plans, les coupes, les élévations, etc. À travers le BIM on peut faire des vidéos, avoir des renseignements techniques sur tous les matériaux, une liste du coût du projet, etc… Tout ceci dans le but de réduire les coûts et les intermédiaires. Ce processus permet une collaboration franche en regroupant toutes les informations des personnes qui travaillent sur le projet.

En revanche, en raison de l’interconnexion de tous les éléments, il est impératif que les personnes utilisant le BIM ne fassent pas d’erreur. L’architecte doit concevoir son projet en BIM, puis le bureau d’études doit le faire évoluer en BIM, et enfin l’entreprise des gros œuvres doit le modéliser en BIM.  De nos jours, de plus en plus d’architectes, d’ingénieurs, et d’acteurs de la construction travaillent en BIM, et nous allons vous expliquer pourquoi.

POURQUOI LE BIM ?

Les tendances globales du BTP rendent les projets d’architecteurs, d’ingénieries et de construction de plus en plus complexes. C’est pour cela qu’il y a un vrai besoin de technologies de plus en plus avancées, permettant aux personnes de l’industrie de travailler de manière plus efficace et rapide. C’est là où le BIM intervient. Le BIM est une technologie intelligente basée sur une maquette numérique qui connecte toutes les personnes affiliées à un même projet, afin qu’elles puissent concevoir, construire, et gérer les bâtiments et infrastructures de manière plus optimale. Avec le BIM les concepteurs créent des modèles 3D intelligents et renseignés qui intègrent des informations comprenant des caractéristiques et des propriétés physiques et fonctionnelles des matériaux et des éléments qui composent le bâtiment ou l’ouvrage. La puissance du BIM permet aux professionnels de collaborer ensemble, donnant ainsi à chacun la meilleure information sur leur travail en temps réel. Par exemple, les entreprises peuvent s’appuyer sur le BIM pour faire de la maintenance prédictive, assurer le suivi et la gestion de leur patrimoine, anticiper les rénovations futures, ainsi que la déconstruction éventuelle du bâtiment. Quand le travail est fait en BIM, on constate une diminution du facteur risque sur vos projets, une optimisation des délais de construction, une réduction des coûts, et enfin une meilleure qualité des projets. En résumé, la technologie BIM permet d’être plus collaboratifs et productifs, permettant ainsi d’améliorer le projet avant qu’il ne soit construit. Avec un univers en pleine mutation, les entreprises d’ingénierie, d‘architecture, et de construction qui souhaitent rester dans la course, en livrant des projets de meilleure qualité, ou encore en concevant des ouvrages plus performants doivent s’appuyer sur le BIM.